Nos Indicateurs Qualité et de Sécurité des Soins

Les Indicateurs pour l’Amélioration de la Qualité et de la Sécurité des Soins sont produits par la Haute Autorité de Santé (HAS) à partir des données que lui transmettent chaque année et de manière protocolée l’ensemble des établissements de santé. Ils ont été développés pour favoriser la culture de la mesure dans les établissements de santé, faciliter les comparaisons inter établissements facteur d’émulation et de progression, et servir de levier aux démarches d’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins.
 
Les indicateurs couvrent les différents champs des prises en charge : MCO (Médecine, Chirurgie, Obstétrique), SSR (Soins de Suite et Réadaptation), Psychiatrie et HAD (Hospitalisation À Domicile). Les thématiques choisies ont suivi les priorités des différents plans de Santé Publique depuis 2004. Un arrêté ministériel annuel détermine les indicateurs à recueillir de manière obligatoire par les établissements de santé.
 
Les indicateurs peuvent être des indicateurs de processus mesurant le bon déroulement de la procédure de soins (réalisation de tâches permettant d’assurer la sécurité du patient, la continuité de la prise en charge, la conformité aux recommandations de bonnes pratiques ou le respect des délais) ou des indicateurs de résultats des soins dispensés au patient : le bénéfice pour sa santé, sa satisfaction, les éventuelles complications survenues au décours de la prise en charge.
 
Certains indicateurs sont calculés à partir de la conformité de plusieurs critères. L’indicateur est présenté sous la forme d’un score de qualité compris entre 0 et 100. La qualité est d’autant plus grande que le score est proche de 100.
 
Pour la publication 2020 la HAS a mis à disposition des établissements et des usagers la publication des indicateurs recueillis regroupés suivant 4 grands domaines :
 



Sommaire
 

 



Les résultats publiés en 2019
 

 


 

 

I - L'indicateur hygiène des mains

 

C’est un marqueur indirect de la mise en œuvre effective de l’hygiène des mains par la technique de friction hydro alcoolique. Il est exprimé en pourcentage et il est le rapport entre le volume de produit hydro alcoolique (PHA) délivré au sein de l’établissement dans les différents services de soins et le volume minimal théorique de PHA à délivrer que l’établissement doit dépasser. Celui-ci est déterminé en fonction d’un référentiel national prenant en compte les types d’activités de l’établissement. Il reflète l’appropriation de la technique de désinfection des mains par une solution hydro-alcoolique (SHA) qui remplace dans certaines circonstances le lavage des mains à l’eau et au savon. Cet indicateur est produit tous les ans.


Retour au sommaire


 

II - Les indicateurs de qualité des prises en charge cliniques

 

En 2019, la HAS met à disposition 4 indicateurs concernant des pratiques attendues communes au sein des différents types de prise en charge : l’évaluation et prise en charge de la douleur en MCO et SSR, l’évaluation du risque d’escarre et le suivi du poids en HAD et 1 indicateur spécifique à  la survenue de complications au décours de la réalisation de deux types d’interventions (pose de prothèse de hanche et de genou) de chirurgie orthopédique. Ces indicateurs portent sur la traçabilité des informations produites par les professionnels de santé dans le dossier patient suite à des actes de prévention ou de soins ou sur le codage dans le programme de médicalisation du système d’information (PMSI) de complications thrombo- emboliques pendant les séjours pour pose de prothèse de hanche ou de genou.
 

II.1 - Évaluation de la douleur en MCO

Cet indicateur mesure la traçabilité de l’évaluation de la douleur avec une échelle chez tout patient hospitalisé, et en cas de douleur identifiée (seuils définis par échelle) la stratégie de prise en charge mise en œuvre ainsi que la réévaluation de la douleur avec une échelle.
 

II.2 - Évaluation de la douleur en SSR

Cet indicateur mesure la traçabilité de l’évaluation de la douleur avec une échelle dans les deux jours de l’admission en SSR chez tout patient hospitalisé, et en cas de douleur identifiée (seuils définis par échelle) la stratégie de prise en charge mise en œuvre ainsi que la réévaluation de la douleur avec une échelle.
 

II.3 - Indicateur « suivi du poids » en HAD

Le poids, la taille permettant le calcul de l’indice de masse corporelle (IMC) ou la variation de poids avant hospitalisation orientent les professionnels vers l’existence de troubles nutritionnels à prendre en charge dès le début de l’hospitalisation. Le poids ou la surface corporelle sont des éléments importants aussi pour ajuster les doses de médicaments qui sont prescrits. En HAD l’indicateur « suivi du poids » prend en compte la traçabilité d’une 1ère mesure du poids dans les 7 jours de l’admission suivie d’une deuxième mesure 15 jours après soit de la traçabilité de la recherche d’une variation de poids entre la pré admission et les 7 jours suivant l’admission.
 

II.4 - Indicateur de « Évaluation du Risque d'Escarre »

L'escarre est une plaie consécutive à une hypoxie tissulaire provoquée par une pression excessive et prolongée.  Il est difficile de définir la valeur de la pression limite qui provoque cette fermeture. Elle varie selon les individus, voire selon les parties du corps. Par contre, on peut aisément identifier quels sont les points du corps où s'exercent les plus fortes pressions, ce qui permet de déterminer les localisations à risque, où l'on pourra exercer une surveillance accrue (sacrum, talons, etc.). La connaissance des patients à risque peut permettre de mieux cibler la prévention et d'avoir une action plus intense auprès de ces patients (surveillance, nursing, commande de matelas adaptés …). L'utilisation de grilles d'évaluation, à l'arrivée du patient et à une fréquence régulière ensuite, contribue à la détection des patients à risque (patients dénutris, devant garder l’alitement etc..).
Cet indicateur n’a été rendu  obligatoire que pour la prise en charge en HAD.
 

II.5 - Indicateur « Évènements thrombo-emboliques après pose de prothèse totale de hanche (hors fracture) ou de genou »

Cet indicateur de chirurgie orthopédique mesure les « Évènements thrombo-emboliques après pose de prothèse totale de hanche - hors fracture - ou de genou (ETE-ORTHO) ». Ces évènements thrombo-emboliques sont les thromboses veineuses profondes et les embolies pulmonaires pour lutter contre lesquelles les équipes mettent en place des moyens de prévention.
L’indicateur (ratio standardisé observé sur attendu) est calculé automatiquement à partir des données du Programme de Médicalisation des Systèmes d'Information (PMSI) par l’agence technique sur l’information de l’hospitalisation (ATIH). Il porte sur les données d’activité d’une année complète. Il utilise les données nationales du PMSI pour le calcul des ratios standardisés tenant compte de variables d’ajustement (âge, sexe, localisation, comorbidités, délai). Cet indicateur permet aux équipes d’évaluer si leur taux de complications est comparable au taux moyen de complications observé  au niveau national et d’engager en cas de taux plus élevé une démarche d’amélioration de leurs pratiques.
Cet indicateur de résultat est fourni par la HAS à l’établissement chaque année depuis décembre 2016.
 

Retour au sommaire


 

III - Les indicateurs de qualité de la coordination des prises en charge

 

La prise en charge des patients est souvent multi professionnelle, multi modale avec une alternance de la prise en charge par les professionnels de santé de ville, de l’hôpital, des structures de soins de suite et rééducation ou encore d’HAD. La coordination des professionnels est indispensable et repose bien souvent dans la transmission d’informations. Les indicateurs qui relèvent de cette dimension portent tous sur la capacité à tracer et transmettre les informations pertinentes en intra ou extra hospitalier.
Six indicateurs sont rendus publics en 2019 :

  • 3 concernent la formalisation d’une lettre de liaison à la sortie que ce soit en MCO pour les séjours de plus d’une nuit, en chirurgie ambulatoire ou en SSR.
  • 2 indicateurs concernent la traçabilité des informations dans le dossier patient en HAD et la coordination de la prise en charge avec le médecin traitant
  • 1 indicateur en SSR porte sur la formalisation pluri professionnelle et participative du patient et de son entourage du projet de soins projet de vie en SSR.

 

III.1 - L’indicateur Qualité de la Lettre de liaison à la Sortie en MCO, en chirurghie ambulatoire et en SSR

Ces trois indicateurs évaluent la capacité à mettre à la disposition du patient lors de sa sortie une lettre de liaison dont le contenu a été réglementairement pré établi et qui présente de légères variantes en fonction des prises en charge. Cette lettre médicale doit informer sur le motif médical de l’hospitalisation, sur la synthèse de la prise en charge, les risques particuliers liés ou pas à l’hospitalisation, les actes techniques et examens complémentaires effectués, les traitements médicamenteux de sortie au regard du traitement à l’admission et des changements effectués, des modalités d’organisation du suivi (rendez – vous médicaux à prendre en consultations ou pour des examens complémentaires, soins à effectuer en ville tels les soins infirmiers ou de kinésithérapie), des risques de complications éventuels et des modalités de recours à un numéro d’urgence ou à l’établissement assurant la permanence des soins notamment pour la chirurgie ambulatoire. Cette lettre est adressée aux médecins destinataires pour assurer la continuité de la prise en charge du patient.


Des informations administratives complètent ce courrier telles que l’identification du patient, les dates d’entrée et de sortie, l’identité des médecins destinataires de ce courrier (médecin traitant, correspondants dont on a collecté les références en cours de séjour) l’identification du médecin qui a produit le courrier, la destination à la sortie.
L’indicateur tient compte du nombre de courriers datés du jour de la sortie ainsi que du contenu de chaque lettre formalisée et de la traçabilité du fait qu’elle ait été remise au patient lors de sa sortie.
 

III.2 - Les indicateurs tenue du dossier et coordination en HAD

Les indicateurs de tenue du dossier et de coordination en HAD permettent d’apprécier la traçabilité des organisations mises en place par l’HAD pour assurer la continuité, la coordination et la sécurité de la prise en charge du patient. Cette coordination doit être formalisée avec le service hospitalier en amont de l’HAD, le médecin traitant du patient et les professionnels de santé de ville et prestataires intervenant dans l’organisation des soins. Il donne une place importante à l’information et à l’adhésion du patient et ou son entourage au projet de soins.
 
L’indicateur coordination en HAD repose sur 4 grands critères :  l’existence d’un protocole de soins renseigné, daté et transmis au médecin traitant, l’organisation de la préparation et de l’administration du traitement médicamenteux, la tenue de réunions pluri-professionnelles au cours du séjour avec présence du médecin coordonnateur, l’évaluation des moyens logistiques nécessaires au domicile.
 
L’indicateur « tenue du dossier des patients »  est calculé à partir de 8 critères : la présence du document médical de demande d’admission, des informations relatives à la pré-admission, l’accord du médecin traitant pour la prise en charge du patient en HAD, l’accord du patient ou de son entourage, les prescriptions médicamenteuses nécessaires au démarrage de la prise en charge, l’identification de la personne de confiance et de la personne à prévenir et la traçabilité de l’évaluation des risques liés à la prise en charge au domicile,
 
Enfin le critère « Document relatif à la continuité des soins à la sortie d’HAD » évalue la formalisation d’un document de synthèse permettant d’assurer la continuité des soins.
 

III.3 - L’indicateurs Projet de soins projet de vie en SSR

Cet indicateur évalue  la traçabilité dans le dossier du patient d’un projet de soins, projet de vie comportant les éléments nécessaires  à  une rééducation coordonnée, élaboré en équipe pluri professionnelle, avec la participation du patient.  Il est présenté sous la forme d’un score de qualité compris entre 0 et 100. La qualité est d’autant plus grande que le score est proche de 100.
L’indicateur est calculé à partir de 8 critères au maximum : la traçabilité de l’ examen médical d’entrée, l’évaluation du niveau autonomie du patient pour les actes de la vie quotidienne, le recueil d’informations sur sa situation sociale, son état psychologique, la formalisation d‘un projet  de soins  et sa ré actualisation en cas de séjour plus de 30 jours, la traçabilité d’une réunion pluri-professionnelle de discussion de sa prise en charge, le projet de vie et la participation ou accord du patient à son projet de vie.

Retour au sommaire


 

IV - Les indicateurs de mesure de la satisfaction et de l'expérience des patients hospitalisés (E-SATIS)

 

Les indicateurs de mesure de la satisfaction et de l’expérience patient résultent du dispositif mis en place au niveau national pour évaluer la satisfaction des patients hospitalisés plus de 48h (au moins 2 nuits) en services de Médecine Chirurgie Obstétrique ou en unité de chirurgie ambulatoire. Les établissements de santé doivent recueillir l’adresse e-mail de tout patient hospitalisé afin qu’il puisse participer à cette enquête de satisfaction (questionnaire national adressé par messagerie). Il existe deux questionnaires : l’un, depuis 2016, pour les patients hospitalisés en MCO de 63 questions, renseigné en moyenne en une dizaine de minutes et l’autre, depuis mai 2018, pour la chirurgie ambulatoire de 62 questions. Les réponses apportées sont anonymes. L’unicité des questionnaires entre tous les établissements de santé et les modalités de participation des patients garantissent l’homogénéité de la procédure pour tous les établissements. L’indicateur global est calculé à partir des réponses à l’ensemble des questions. Le patient évalue sa satisfaction sur des domaines comme la qualité de l’accueil, la prise en charge médicale et paramédicale, les soins et les informations données, les conditions hôtelières du séjour, ainsi que l’organisation de la sortie.
 
Le questionnaire de chirurgie ambulatoire comporte 62 questions qui permettent d’évaluer précisément le parcours avant hospitalisation pour l’intervention, l’accueil le jour de l’hospitalisation, la prise en charge, les prestations hôtelières, ainsi que l’organisation de la sortie et du retour à domicile.

Retour au sommaire


Livret d'accueil vidéo

 

 

 

Retour au sommaire