Pharmacologie clinique - Hôpital de la Timone

Présentation


Tél. secrétariat : 04 91 38 75 65Fax : 04 91 38 78 83

 

Hôpital de la Timone Adultes, bâtiment F
et Faculté de Médecine

 

Chef de service
Pr Olivier BLIN

 

Le Service de Pharmacologie est compétent pour toutes les questions relatives au médicament (recherche et développement, usage, surveillance). Il initie et participe à de nombreuses études de recherche clinique (Européennes, PHRC, AORC, contrats). Il est labellisé FHU par Aviesan pour les maladies neurodégénératives et le vieillissement (DHUNE), est accrédité selon la norme COFRAC ISO15189 pour les dosages de médicaments, et fait partie du réseau européen de Pharmacoépidémiologie (EncePP). Ses domaines d’excellence comportent les médicaments du système nerveux, les médicaments pour les maladies rares, les antibiotiques.

 

 

Le Service de Pharmacologie comporte différents secteurs :

 

 

SECTEUR TIMONE :

 

  • Le laboratoire développe des activités de suivi thérapeutique pharmacologique (dosages des médicaments dans les liquides biologiques et adaptation de posologie) essentiellement dans le domaine des médicaments antibiotiques et des médicaments du système nerveux (antiépileptiques, anesthésiques locaux, antalgiques opiacés, neuroleptiques, antidépresseurs et médicaments de l’addiction). Le laboratoire propose des analyses pharmacogénétiques que ce soit de génotypage ou de phénotypage. Ces analyses sont utiles pour détecter ou comprendre l’absence de réponse au médicament chez certains patients ou au contraire son excès (pharmacologie de précision) et adapter le traitement.

 

  • Le Centre d’Évaluation et d’Information sur la Pharmacodépendance – Addictovigilance, CEIP-Addictovigilance PACA-Corse, est l’un des 13 centres du réseau français d’addictovigilance créé en 1990 par l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).
    Les professionnels du réseau d’Addictovigilance sont des experts pharmacologues, spécialistes de l’évaluation de l’abus et de la pharmacodépendance aux substances psychoactives, médicamenteuses ou pas (hors tabac et alcool).

    Ce sont surtout des « lanceurs » d’alerte au sens où leur fonction première consiste en la veille et l’alerte sanitaires. En apportant leur expertise aux autorités locales, régionales, nationales, ils participent à une activité de santé publique.
    Pluridisciplinaires avec une approche multidimensionnelle, les CEIP-Addictovigilance occupent une place majeure dans la circulation de l’information et la formation.
    Pour tout renseignement : addictovigilance@ap-hm.fr                        Tel : 04.91.38.42.37
     
    CEIP-Addictovigilance PACA Corse
    Service de Pharmacologie clinique & Pharmacovigilance, CHU Timone
    Hôpitaux Universitaires de Marseille – AP-HM

    264, rue Saint-Pierre
    13 385 Marseille Cedex 5

    Site : addictovigilance.fr
 

Le projet POP : les premiers résultats sont en ligne

 

Le projet POP pour « Prévention et réduction des risques des surdoses liées aux Opioïdes en PACA » est porté par le Centre d’évaluation et d’information sur la pharmacodépendance-Addictovigilance PACA Corse et financé par l’ARS PACA.

Ce projet est une déclinaison régionale de la feuille de route ministérielle 2019 – 2022 « Prévenir et agir face aux surdoses d’opioïdes ». Il implique de multiples partenaires de la région dont les médecins généralistes, les structures spécialisées dans la prise en charge de la douleur et des addictions, ainsi que les patients et les usagers.

Il a pour objectif d’améliorer la prise en charge des patients à risque de surdose aux opioïdes et de faciliter une diffusion et un accès large à la naloxone prête à l’emploi.

 

Il se déroule en 3 étapes :

  • n°1 état des lieux des pratiques professionnelles, des freins et des besoins avec les différents partenaires
  • n°2 élaboration et diffusion de support d’informations adaptées aux besoins exprimés (capsule vidéos, flyers/bulletins, site web, newsletter…)
  • n°3 évaluation et bilan après diffusion d’informations

 

L’état des lieux avec les structures spécialisées dans la prise en charge des addictions (CSAPA, CAARUD, ELSA) vient d’être clôturé.
Découvrir dans dans cette plaquette éditée en mars 2022 :
 Les principaux résultats de l’état des lieux

 

Dans le prolongement de cet état des lieux, des affiches à destination des personnes accueillies ont été élaborées, correspondant aux besoins exprimés. Les trois affiches ont pour objectif d’informer et de sensibiliser les personnes sur le risque de surdose et sur l’antidote, la naloxone, qui est un outil de réduction des risques.

Affiche : « Reconnaître les signes et agir »

Affiche : « Les situations à risque »

Affiche : « Paradose »

 

 

Journée internationale contre les surdoses 2021 : Accéder aux actes du webinaire

 

 

  • L’unité de Pharmacométrie est spécialisée dans le traitement des données pharmacologiques : la gestion des données et leur analyse statistique, la modélisation pharmacocinétique et pharmacocinétique/pharmacodynamique (PK/PD), la modélisation de l’exposition aux médicaments et ses déterminants notamment via les bases de données de l’Assurance Maladie régionales et nationales (Pharmacoépidémiologie). En collaboration avec les cliniciens et scientifiques, l’unité assure la méthodologie des recherches sur le médicament et contribue à leur valorisation scientifique.

 

  • Le CPCET, partie intégrante du CIC (antenne Timone), réalise des essais cliniques à la demande de l’industrie et des Institutions. Cette unité comporte des lits de Phase 1 agréés pour les premières administrations à l’homme et les recherches sur l’efficacité et la tolérance de nouveaux médicaments, notamment ceux du système nerveux et ceux pour les maladies rares. Le CPCET peut aussi mettre à la disposition des investigateurs de l’AP-HM son personnel de recherche clinique dans le cadre de l’aide logistique.

 

 

 

SECTEUR SUD (SAINTE-MARGUERITE)

 

  • Le Centre Régional de PharmacoVigilance (Marseille Provence et Corse) a pour mission d’identifier, de surveiller, d’évaluer et de prévenir les risques médicamenteux potentiels ou avérés et de promouvoir le bon usage du médicament. Il intervient comme centre d’expertise pour le diagnostic de maladie médicamenteuse (diagnostic positif ou différentiel). Au sein d’un réseau national, il assure le recueil, l’analyse médico-pharmacologique et la transmission des effets indésirables à l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité des Médicaments et des produits de santé). Il renseigne, informe et forme les professionnels de santé, et également les patients. Il assure une mission d’expertise en conduisant les enquêtes de pharmacovigilance et/ou en assurant une évaluation de dossiers (demande d’AMM, demande de modification de l’information…). Sont concernés les effets indésirables suspectés d’être dus à un Médicament survenant dans les conditions d’utilisation conforme ou non conforme aux termes de l’autorisation de mise sur le marché (AMM) ou de l’enregistrement (mésusage, grossesse, allaitement, erreurs médicamenteuses, inefficacité, …) (http://www.ap-hm.fr/crpv-mc/fr/site/accueil.asp).

 


Levothyrox et effets secondaires des médicaments (9h50 Le Matin PACA, France 3)

 


Rechercher un service de l'AP-HM par son titre

Cliquez sous "Mots clés titre de service", puis renseignez et cliquez sur "Appliquer"

Rechercher un service par mots clés